Presque deux mois sans passer écrire ici. Pourtant, je passe sur vos blogs, en sous-marin. Je lis les bonnes nouvelles et les moins bonnes. Avec une certaine distance, pour moi-même. Je me sens "hors la pma". Alors que ce n'est pas le cas, au contraire. Le combat continue.

Dans une heure, je rencontre l'anesthésiste pour une intervention programmée pour la semaine prochaine.

Zorba a tranché, il faut m'enlever l'appendice (enfin, si je suis d'accord...comment dire, est-ce que j'ai envie de me faire enlever un truc qui me fait mal, qui ne sert pas à grand chose et qui en plus me rend peut-être stérile, bah, non, soyons fous, gardons le !) et procéder à une inspection en règle de mon bas ventre afin d'éradiquer tout foyer d'endométriose que Zorba croisera sur son chemin.

Fin août, je rencontrerai un nouveau gynéco ès pma, avec un bas ventre tout beau? tout propre !

En attendant, ce sera les vacances. Car, en deux mois, il s'en est passé des choses. J'ai été licenciée ! Pour mon plus grand soulagement. Pour l'instant, je ne profite pas encore beaucoup de ce nouvel état et j'ai envie de prendre le temps de réfléchir à la suite professionnelle, même si je passe déjà des entretiens. Quant à la mutation de MonsieurChou, elle nous rend fous. Rien n'est encore décidé. Mais libérée de toute obligation, je suis disposée à le suivre partout.

Enfin, nous avons fait un petit voyage (10 jours) dans un pays magnifique, que je rêvais de découvrir. Un pays à la croisée des religions, où les grenades poussent comme des pommes. On y était bien et on chérit nos souvenirs jusqu'au prochain voyage. (genre, un petit voyage immobile de 9 mois, ça nous irait bien :-) )